Le pont du Vidourle

A LA VIGNE
Age des vignes : 15 ans
Mode de culture : biologique et biodynamique depuis la création du domaine, celui-ci est en cours de certification biologique.
Un grand soin est apporté à la vie des sols. Les travaux sont positionnés à des moments précis. Le compactage est évité. Les sols sont enherbés pendant l'hiver et travaillés ensuite un rang sur deux. Sur l'autre rang, l'aire est pliée en mulch pour garder une bonne fraîcheur.
Les rendements sont globalement faibles avec en moyenne 30 hl par hectare.
Travaux en vert : au printemps, un ébourgeonnage sévère est réalisé pour garantir un petit rendement et donc une belle concentration des arômes. L'avantage est aussi que les grappes sont plus espacées et restent saines par ventilation naturelle.


LA DATE DES VENDANGES
La date des vendanges est choisie par dégustation, même si le suivi de l'acidité et du sucre est réalisé ainsi que le poids des baies.  La dégustation des baies et en particulier de la pellicule permet de suivre la maturité phénolique. On choisit le profil aromatique du vin : fruité ou épicé. La qualité des futurs tanins du vin est également détectée. Tanins tout en rondeur. Pour les cabernets, on attend la perte du caractère végétal de type poivron. De belles notes épicées, chocolatées et fruitées apparaissent à la place.


VENDANGE
La vendange est manuelle, en caissettes. L'acheminement est rapide car toutes les vignes jouxtent la cave. Elle se fait par remorque qui sépare les jus par une grille.
Les parcelles sont séparées par dégustation. Elles seront ramassées à leur optimum selon leur potentiel fruité/épices/fraîcheur puis vinifiées séparément. Le terroir d'ici étant une mosaïque, nous avons beaucoup de cuvées différentes.


RECEPTION
La réception est tout en douceur en utilisant la gravité et en préférant la vibration plutôt qu'une vis sans fin ; ceci afin de préserver les arômes. Les grains restent intacts. Il nous est possible de refroidir la vendange en même temps que le raisin rentre en cuve.
Eraflage à 100% pour éviter l'amertume des rafles.

Le tri sur table à la main est effectué pour ne laisser que de belles baies (pas de rose, pourri, rafles, feuille, flétri).
Le Foulage permet de fissurer la pellicule juste avant la mise en cuve pour permettre au jus d'être en contact avec la pellicule, et de prendre.


VINIFICATION
On réalise parfois une macération à froid pour donner de l'ampleur au fruité.
L'extraction est douce car la couleur vient facilement. De plus, on recherche des tanins soyeux sans tanins de pépins.
Les températures de chaque cuve sont régulées et un grand soin est apporté aux levures vivantes pour assurer des fermentations complètes.


MACÉRATION
La macération continue après la fermentation. Les tanins augmentent et s'arrondissent. La dégustation permet de surveiller et d'éviter la sur-extraction. Le pressurage est ultra doux et permet de récupérer de beaux tanins denses. C'est encore la dégustation qui permet d'enlever les jus trop amers.


L'ELEVAGE
L'élevage prend soin du besoin en oxydation. Les Grenaches en sont protégés. Quant aux Syrah et Cabernet, et le Merlot dans une moindre mesure, ils en ont besoin. Pour les cuvées les plus concentrées, elles sont élevées idéalement en barriques jusqu'à 18 mois. Le boisé, nous le souhaitons discret ; les grandes cuvée respirent mieux et se bonifient vraiment.


ASSEMBLAGE
L'assemblage est un autre moment magique où nous cherchons l'équilibre mais aussi une personnalité d'un vin. La Syrah apporte la structure l'élégance et le caractère.
Le Grenache est léger et généreux à la fois et apporte une touche de liant.
Le Cabernet Sauvignon est tannique et corsé et a du caractère.
Le Petit Verdot apporte une note florale et une acidité qui donne une belle fraîcheur.
Le Merlot peut donner d'autres fruits et a un caractère toasté de par son élevage.

 

Anne Chomel œnologue à Terres d'Hachène

PREPARATIONS DES VINS
Le temps d'élevage long permet un bon affinage. Une seule filtration suffit juste avant la mise en bouteilles.
Un collage au blanc d'œuf est parfois réalisé mais tout est choisi selon la dégustation. Il permet d'éviter les dépôts de matières colorantes.
Une période de froid en cuve permet de faire précipiter les cristaux naturels.
Un soin particulier est apporté pour que les vins soient ouverts (pas réduits) en bouteilles en préparant les vins sur plusieurs mois.
Les apports de SO² sont très réguliers et les corrections à doses homéopathiques toute l'année. La dose totale est faible et ces vins ne donnent pas de maux de tête liés aux sulfites. Les vins se comportent bien en bouteilles pendant des années et tiennent bien même après ouverture.
Le gaz carbonique de la fermentation est un excellent conservateur. Il n'est enlevé que juste avant la mise en bouteilles par barbotage. Sa dose même minime participe à l'équilibre en bouche du vin. La dose finale conservée est choisie par dégustation.

 

Auteur :  Anne Chomel œnologue à Terres d'Hachène

 

Pour en savoir plus sur Terres d'Hachène : http://www.terresdhachene.com/
Notre sélection de vins de Terres d'Hachène : http://www.aux-vins-dici.com/nos-vins/alma-vino

 

 



En ce samedi 20 février, le printemps avait un bon mois d'avance. Un beau ciel bleu, un superbe soleil et la porte de notre cave à vins,ouverte à toutes les âmes en quête de convivialité, ont créé un très beau moment de dégustation.


Quelques bouteilles des « vins d'ici », pour remplir quelques verres et, une quarantaine d'amateurs, voire connaisseurs, ont permis d'ajouter un peu de vie à notre future belle rue du Pont.

Mieux qu'un bilan, des remerciements à ceux qui, guidés par leurs pas, ont rendu cet événement fort agréable. Et, quelques remerciements particuliers à : Anne Chomel, œnologue de Terres d'Hachene, pour le parcours à la fois poétique et instructif de la découverte de ses vins ; à Gisèle Bellet, du restaurant le « Café du Pont », pour sa venue et sa délicieuse tarte à la tomate ; enfin, à Monsieur le Maire, Serge Cathala et à son premier adjoint, Emmanuel Sorolla, pour leur présence à la fois encourageante et fort sympathique.

Pour ceux qui n'ont pas pu venir, et pour ceux qui ont déjà envie de revenir, un prochain samedi du mois de mars devrait nous permettre de nous retrouver autour d'un tonneau et de quelques verres.

Mais bien sûr, en attendant, votre visite dans notre cave sera un grand plaisir pour nous.